• Grazia Latrofa-Siani

Le contrôle et le lâcher prise

Dernière mise à jour : 11 sept. 2021

Comment vit t’on quand on est constamment dans le contrôle ?


- on veut que les choses aillent comme on le désire

- on n’accepte pas que les autres puissent être différents de nous

- on croit que l’on peut agir à la place de l’autre

- on est en colère contre la vie qui ne nous donne pas ce que l’on désire

- on a envie de se rouler parterre tel le petit enfant qui fait un gros caprice au supermarché


Et voilà le grand classement des domaines où le contrôle est utilisé :


- l’alimentation

- l’apparence physique

- l’argent

- le couple, la famille

- le travail

- la sexualité

- l’attitude, le comportement

- la religion, le développement spirituel

- les émotions


Alors, la bonne nouvelle, c’est que nous pouvons décider de stopper le contrôle afin de retrouver du bien-être. Ça s’appelle lâcher-prise.


Lâcher prise, c’est :

- arrêter de s’accrocher à ce qui ne dépend pas de nous, cesser de se débattre.

- c’est accepter que nous avons des limites

- que ce ne sont pas celles que nous croyons

- c’est comprendre que le résultat final n’est pas entre nos mains mais que nous avons le libre arbitre de choisir par quelle route y arriver

- c’est comprendre que la vie ne nous envoie pas tout ce dont nous avons envie, parce que sinon nous n’évoluerions pas

- c’est redevenir l’enfant qui joue de manière spontanée


Et surtout c’est arrêter de croire au plus gros mytho qui existe : comme quoi notre bonheur dépend de l’extérieur (si je me marie avec l’homme que j’aime et qui satisfera toutes mes envies parce qu’il sera un surhomme, que j’aurai des enfants que j’élèverai de la manière la plus parfaite, que même en ayant eu des gosses j’aurai le corps de mes quinze ans, une belle maison, un chien, un canari, une caravane pour les vacances, alors je serai heureuse). . Le piège du bonheur en quelque sorte…


Ben non, désolée de casser le mythe, mais notre bonheur ne dépend d’aucun être ni d’aucune chose extérieure. Il dépend de ce que je décide de faire de ma vie. C’est une question de volonté.


Et ne croyez pas que lâcher prise, c’est ne rien faire, c’est laisser tout tomber. Au contraire, c’est mettre toute son énergie à construire la vie que l’on veut pour soi. C’est un acte de confiance en soi.


Derrière le contrôle, il y a des blessures, qui provoquent des émotions difficiles à vivre. Il faut travailler à identifier tout cela. Pour arriver à lâcher prise, il faut lever les obstacles qui nous barrent la route.


Lâcher prise, oser lâcher la tête, s’acquiert en éveillant sa conscience à ce qui se cache derrière ce mécanisme de défense qu’est le contrôle.


Alors, êtes-vous prêt à changer de paire de lunettes ? afin d’y voir plus clair, d’avancer, de trouver votre vie sexy ? si oui c’est par ici.


Je vous le dis déjà, ce ne sera pas facile, on ira regarder non pas votre nombril, mais vos tripes.


Je suis une accompagnatrice qui s’intéresse à l’humain dans sa globalité. Je travaille sur les trois corps : mental, émotionnel, physique. C’est de cette manière que je propose de vous accompagner.


Ca va vous remuer, vous déstabiliser, vous écorcher mais…………. vous en ressortirez vivant !

Et comme l’une de mes mentors me disait toujours « fais attention à ce que tu demandes Grazia, tu risques bien de l’obtenir »

Signature Grazia Coach Of Sense


41 vues

Posts récents

Voir tout